• refus de la vie, haine des individus, néo-calotins névrotiques et totalitaires

    une réflexion, un constat parmi d'autres, en  voilà un qui avec talent met en relief toute la mauvaise foi la perversité et l'aliénation de la société qu'on nous a fait:

    "le travail de sape continue ; après la chasse au "criminel chauffard alcoolique irresponsable" qui affiche le chiffre astronomique de 0,81 grammes d'alcool dans le sang car il a pris un troisieme apéro avec ses potes dimanche midi au PMU du coin, après la mise au ban du génocidaire fumeur du bout du zinc qui innocule sciement une mort lente et douloureuse aux enfants innocents qui viennent valider le keno de leur maman taxé à 60% par l'état, après la prévention routière qui protège le bon peuple de ce dangereux Fangio fou qui ose rouler à 90 km/h à 5h30 du matin sur la rocade à quatre voies limitée à 50 "eh oui monsieur nous sommes en ville nous faisons notre métier", à quand l'interdiction d'inviter son voisin à l'apéro? ben oui car on ne peut plus inviter son pote du bled à coté à moins de le garder pour dormir; et de toutes façon on ne l'a pas vu depuis que le seul bar du bourg a fermé."



    eh oui la fin de toute vie, de toute liberté, le modèle actuel est une espèce de couvent, mais non choisi ! imposé! et pas chrétien mais fliqué ! et en plus pas dans le but affiché de nous gagner la vie éternelle, car ses thuriféraires sont des athées qui nous conseillent de nous faire euthanasier en acceptant la mort "avec sérénité"! c'est vraiment en fait la mort pour la mort, le refus viscéral de la vie, de la liberté, de l' individualité, la destruction et la criminalisation par principe de l'humanité.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :