• On ne lit plus assez SALACROU

    « Alors, là nous sommes tous en plein
    cauchemar depuis l'instant où nous avons compris que nous étions vivants. Vous
    souvenez-vous, Monsieur Lenoir, de l'instant précis où, tout à coup, petit
    garçon, vous avez eu cette révélation : « Je suis un vivant, j'aurais
    pu ne pas exister, et je vais mourir. » Non ? moi, si. Et je me suis
    évanoui. C'était une charge intolérable sur les épaules de ce petit
    enfant.
     » (Armand SALACROU, in « L'archipel Lenoir »)







  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :