• les ukrainiens du Donbass ont plus que jamais besoin de nous

    Est-ce "l’ordre règne à Varsovie ou le bourbier russe? En attendant la population subit une terrible répression… Plus que jamais nous devons dénoncer la complicité des médias et de nos gouvernants dans ce crime fasciste contre une population affamée, désarmée, effrayée par des jours et des jours de bombardements…

    voilà une vidéo qui explique le genre de régime que la fameuse Union "Européenne" bénit, et tous les journaputes de nos médias aux ordres aussi :

    Nos médias l’ignoreront… le sang et le gros rouge…

    10 juil

    5

    Alexei Samojilov, un professeur d’université, connu et apprécié des intellectuels ukrainiens. Dans la nuit du 29 au 30 juin, il a été arrêté et battu par le SBU (services de sécurité ukrainiens), ils ont saccagé la maison à la recherche d’éléments de preuve. Devant sa petite-fille de 5 ans.
    Les Membres de la famille ne savaient pas où est Samojlov. Lorsque son épouse a demandé aux flics où était son mari, la réponse a été « au cimetière ». Samojilov est en détention préventive (2 mois d’emprisonnement) et il a été inculpé de possession illégale de munitions et d’avoir collaboré avec Anton Gurjanov, un partisan de la Rep. Populaire de Kharkov.

    Pendant ce temps, là, les oligarques flanqués de leur escorte fasciste….

    Le nouveau chef de la Banque nationale d’Ukraine Valeria Gontareva qui a choisi l’allégeance à l’oligarque Kolomojiskien tire quelques bénéfice pour sa petite famille . Anton (26 ans) et Nikita (14 ans), mènent la belle vie et se prélassant dans la prospérité. Anton jusqu’à une date récente avait affiché sur ses pages sur les réseaux sociaux,les photos de voyages et de restaurants qu’il hantaient dans son tour du monde, l’une des photos montre Anton jouant dans la piscine, remplie de vin rouge au japon. Tandis que le sang coule dans le Donbass et que l’on arrête arbitrairement des intellectuels, le fascisme permet aux enfants des oligarques de baigner dans le gros rouge…

    12


    pendant ce temps :

     

    Le père parle de son fils qui se mit a loucher suite à des bombardements de l’armée ukrainienne où un obus a explosé à 3m d’eux. Le gamin en état de choc n’a qu’un mot à la bouche: on bombarde. on bombarde… Il a peur des gens et refuse de leur parler

    Une vingtaine de personnes vit dans une cave dont les vieillards et des malades.sans eau et mangent des légumes restés après le départ des voisins car le reste des aliments n’a pas pu se conserver. leur logements ont été détruits. Ils n’ont pas d’argent pour partir et nulle part où aller car il y a des avant-postes partout autour

    Et si vous imaginez que les brutes qui ratissent auront la moindre pitié pour eux, songez que ce sont les mêmes qui ont accompli le massacre dans la maison des syndicats… Comme me le disait un pompier du Donbass, les gens qui agissent ainsi il faudrai "leur arracher la tête" comme votre révolution avec sa guillotine…

    Les nouvelles qui nous parviennent sont très inquiétantes, l’armée de kiev… et l’on sait ce que cela représente, non pas les troupes mais les mercenaires d’extrême-droite qui sont autant d’escadrons de la mort et d’exécuteur ont commencé à faire régner la terreur sur la population civile, donnant corps à toutes les hypothèses d’extermination… Ne nous faisons pas d’illusion ceux qui s’abattent sur Slaviansk en ce moment sont ceux qui ont accompli le massacre d’Odessa. Tandis que les médias occidentaux proclament que kiev a donné l’ordre de rétablir l’eau, l’électricité de reconstruire les maisons détruites, en fait c’est la chasse à l’homme qui s’organise, ne laissant plus d’autres choix que de s’enfuir et de rejoindre ceux qui se sont repliés… Semble-t-il dans l’ordre et sans lourde perte… Les populations sont affamées , épuisées et c’est sur elles que s’abattent des forces néo-nazies de Pravy sektor et autres mercenaires… Il faut que monte la protestation contre ce crime…

    La violence de la répression se confirme dans l’est de l’Ukraine

    L’armée ukrainienne qui a repris samedi le contrôle de la ville de Slaviansk a arrêté la nuit dernière tous les policiers de la ville et interpelle en masse des hommes de moins de 35 ans, a annoncé dimanche Oleg Tsarev, président de Novorossia (nom donné aux régions sécessionnistes de Lougansk et Donetsk, ndlr).

    "Durant la nuit dernière tous les agents de police ont été arrêtés. Ils interpellent les hommes âgés de 25 à 35 ans, sans vérifier s’ils ont mis la main sur les armes ou pas. Des perquisitions sont en cours, ils tentent d’identifier ceux qui ont aidé les blessés ou soutenu les insurgés", a indiqué l’homme politique dans une interview à la chaîne de télévision Rossia 24.

    Kiev a lancé le 15 avril dernier une opération militaire d’envergure visant à réprimer la révolte qui a éclaté dans le sud-est de l’Ukraine en réaction au coup d’Etat du 22 février. Les forces armées ukrainiennes utilisent des blindés et des avions.Les événements ont pris une tournure particulièrement dramatique à Slaviansk (nord de la région de Donetsk), ainsi qu’à Lougansk, Kramatorsk et Marioupol.

    Kiev a annoncé samedi avoir repris le contrôle des villes de Slaviansk et de Kramatorsk abandonnées par les forces d’autodéfense du Donbass. Il a par ailleurs été précisé que les insurgés se sont déplacés à Donetsk.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :